GAGNE L'AUBE, DEMAIN TU VERRAS (work in progress)

Dans une société où règne compétitivité, performance et puissance, où la fragilité n’est pas de mise, Éric ne trouve plus sa place.

Singulier, sensible et cultivé, Éric court-circuite tout ce qui l’afflige, il fuit ses souvenirs. Tels des auto-tamponneuses ils s’entrechoquent, certains importants et d’autres moins, mais tous se sont accumulés jusqu’à ériger une montagne infranchissable.

Pour se tenir debout et s’exiler un temps de ce court-circuit mémoriel, il s’est attaché les services d’une icône obscure, une ombre évanescente tenue sous silence, une substance psychoactive à la fois remède et poison.

De son regard émerge une dramaturgie archaïque, on y devine l’étreinte ancestrale de la vie et de la mort, de la mélancolie, quelque chose de l’enfance parfois .

Cette série de portraits est une invitation à reconsidérer ses propres fragilités et son regard à l’autre, à amplifier notre humanité. 

©2021/ tous droits de reproduction réservés